Perdition & évolution

25.02.2019

 

La vie est un long fleuve sinueux, peuplé d'embûches et de respirations.

Ces respirations sont là pour se regarder à nouveau tel que l'on est à cet instant.

Les moments de confusions sont nombreux, ce sont des moments de perdition.

Il est utile de se perdre comme il est déstabilisant de se retrouver.

La vie est une alternance de perditions et de retrouvailles avec soi même.

On se retrouve chaque fois différent et ces retrouvailles viennent illustrer le chemin que l'on vient de parcourir.

Car toute notre vie nous évoluons, c'est à dire que nous nous réinventons différents de ce que nous croyions être.

C'est le miracle de la vie en somme, l'endroit où nous sommes illimités.

Mais pour chaque nouveau pan de nous même, chaque morceau de nous que nous allons déterrer, nous sommes amené à nous confronter à une de nos limitations, croyance, pensée de nous même.

Et pour dépasser ce qui nous limite, nous créons un état de confusion interne que nous allons amener jusqu'à la perdition de nous même.

Cette perdition vient noyer la certitude de notre croyance et le doute nous permet alors de remettre en question cette croyance.

Il est illusoire de penser que le changement permettant l'évolution se fait dans la sécurité, puisque évoluer nécessite de se perdre, de quitter ses repères rassurants.

La remontée à soi même, au nouveau soi même est tout aussi difficile car il s'agit d’appréhender un nouveau soi et donc de le reconnaître.

C'est une renaissance avec tout ce qu'elle peut entraîner, doute de ce nouveau soi, est-ce bien moi puisque je ne l'étais pas auparavant ? Sans compter que l'ancien vient le plus souvent taper à la porte.

Il s'ensuit donc un espace où l'on est plus l'ancien, même s'il vient nous hanter et l'on est pas encore le nouveau puisque l'on ne l'a pas inscrit complètement en nous.

Cet espace est fait d'allers retours dans lequel le nouveau va se dessiner de plus en plus en nous mais ce chemin est parsemé de rechutes qui nous font douter aussi.

C'est la matière et l'expérience qui vont intégrer les choses en nous.

En réagissant différemment d'avant par rapport à une situation, on créé un précédent et même si on rechute, cette possibilité d'être autre existe dorénavant et va s'ancrer dans la matière petit à petit le plus souvent.

Ainsi le changement intérieur est rarement radical, même si ça peut exister, le changement intérieur est un chemin fragile vers un nouveau soi, un chemin non linéaire, pas forcément progressif et ce chemin est l'acceptation intérieure que je peux être différent.

 

(canalisation de l'espace de mon cœur)

Please reload

à l'affiche

Le sens de la liberté

November 7, 2019

1/10
Please reload

posts récents

November 7, 2019

August 30, 2019

April 29, 2019

March 24, 2019

February 25, 2019

February 7, 2019

January 1, 2019

November 29, 2018

Please reload