Le Pouvoir du deuil



Faire le deuil d'une envie, d'un objet, d'une situation peut prendre du temps et chacun vit son processus à sa manière.

La dépendance à ce que je voulais a créé ma souffrance.

Dans ce processus de deuil se révèle un pouvoir intérieur très grand.

Faire le deuil, c'est être sincèrement prêt à vivre sans ce que je voulais obtenir.

Je mets alors fin à l'endroit où j'étais coincé entre deux lignes temporelles sans en vivre aucune (je veux quelque chose mais je ne l'ai pas / j'ai peur de ne pas avoir ce que je veux et je n'en fais pas fait le deuil).

A partir de ce moment, je libère l'énergie de la vie.

Ma dépense énergétique, liée à la souffrance émotionnelle de ne jamais avoir ce que je désire, s'arrête.

Cette énergie non dépensée peut alors servir à alimenter mon nouvel alignement, dans ma nouvelle réalité. 

Je réintégre la ligne de temps où je n'ai pas ce que je désire.

Je fais une mise à jour qui réouvre la vie à l'ensemble de ses possibles là où elle était limitée à un seul but.

Et parfois la vie m'apportera la surprise de ce que j'ai voulu, selon le plan divin et non pas comme je l'avais prévu.

à l'affiche
posts récents